Entreprise Portuaire de Skikda

Histoire du port

Etapes de la construction du port de Skikda

Le cours débarcadère édifié pendant la période coloniale, est devenu aujourd’hui l’un des fleurons de l’économie nationale et un pion essentiel d’un pôle hydrocarbures intégré, qui véhicule l’essor et le développement économique de l’Algérie indépendante.

1854 : Les navires qui apportaient les marchandises de la Métropole déchargeaient en rade, à une demi-lieue du rivage, et par mauvais temps s’abritaient tant bien que mal dans l’anse de Stora où le mouillage n’offrait qu’une protection insuffisante.

1860 : Après la fondation de la ville le programme des travaux de construction du port fut approuvé
(décret du 28 juillet 1860).
Le 04 août est enfin décidée la construction d’un port mieux adapté.

1861 : La première tranche des travaux commence en février : un terre-plein est remblayé au pied du Skikda : c’est de là que s’élancera la grande jetée. Le port comprenait alors une darse et un avant- port couverts des vents du Nord-est par une digue du large de 1.390 m. enracinée à la pointe du Skikda de direction Sud-est-Nord-Ouest et, du côté du Nord-ouest, par une traverse dite jetée du Château-Vert.

1867 : En février : deuxième tranche : Le terre- plein de la traverse Sud sépare le port d’une plus petite darse qui ne sera comblée que plus tard.

1881 : Début de la construction des quais qui sont achevés (traverses Nord et Sud) en 1882.
1884 : la construction de la jetée du large de 1.625 m. de longueur.

1890 : On peut dire que le Port est terminé, il ne reste plus qu’à combler la petite darse, ce qui sera fait en 1893.
1895 : Installation de la 1 ère grue portique

1938 : L’outillage public comprend quatre grues à vapeur d’un modèle désuet, installées sur les quais Sud et Sud- Est de la darse, un ponton-mâture de 50 tonnes, La Société d’Entreprise Maritime et Commerciale possède deux grues flottantes de 12 et 8 tonnes. Les voies ferrées du port sont reliées à la gare tête de ligne de chemin de fer Philippeville-Constantine installée sur les terre-pleins de la darse. Skikda (Philippeville) était le cinquième port algérien en 1938.

1941 : Agrandissement de la surface des terre- pleins et Installation de quatre grues électriques de 1,5 t à 5 tonnes et, sur le nouveau môle de l’avant-port destiné aux charbons et aux matières pondéreuses et un portique à charbon de 1 tonne.

1962 : Indépendance de l’Algérie
1965 : Réalisation du môle « Château Vert ».

1969 : début de la construction des 03 appontements pétroliers au niveau de l’ancien port.

1972 : Réception de la première tranche du nouveau port de Skikda (Appontements gazier). Le premier chargement du GNL est intervenu au mois de décembre.Instruction des 03 appontements pétroliers au niveau de l’ancien port.
1982 : Achèvement des infrastructures du nouveau port avec un début d’exploitation des postes à hydrocarbures (P1,P2,P3) spécialisés dans le trafic du pétrole brut et des produits raffinés .

1985 : Construction du quai de la « Marinelle ».

2001 : le Président de la République inaugure la tour de contrôle de l’ancien port. Bâtiment de conception unique en Algérie.

2003 : Aménagement du poste P13 pour la réception des navires de gros tonnage (35.000 Tonnes)

2005 : Installation des Bouées OFF-SHORE pour le chargement des super tankers de 320.000 T

2007 : La mise en service du port sec de 07 Ha

2006 – 2012 : Confortement des quais de l’ancien port.

    wpChatIcon